LA RACINE CARRÉE DE L'ÉTÉ

LA RACINE CARRÉE DE L'ÉTÉ
TITRE ORIGINAL : THE SQUARE ROOT OF SUMMER
TITRE FRANÇAIS : LA RACINE CARRÉE DE L'ÉTÉ
SORTIE FRANÇAISE : 1ER SEPTEMBRE 2016
AUTEUR : HARRIET REUTER HAPGOOD
PAGES : 336
ÉDITEUR : PKJ
NOTE : 4,5/5
Lu en français.

Voice que signifie aimer. Voilà ce que signifie faire le deuil de quelqu'un. C'est un peu comme un trou noir. C'est un peu comme l'infini.

Go
ttie H. Oppenheimer, nie des maths, perd du temps. Litralement. Lors d'étranges absences, le temps dispart, et elle est projetée dans son pas.

La voici, l'été dernier, quand Grey, son grand-père adoré, est mort. L'après-midi où elle est tombée amoureuse de Jason, qui ne tiendra même pas sa main à l'enterrement. Le jour son ami d'enfance, Thomas, a ménagé et l'a laissée avec une cicatrice sur la main et un trou noir dans la mémoire.

Aujourd'hui, dans la petite ville anglaise où Gottie a grandi, Grey est toujours absent, mais Thomas est de retour. Le pas de Gottie, son présent et son avenir sont sur le point d'entrer en collision... et leur de quelqu'un va bient se briser.


_____________________________________________________________________

❧ CHRONIQUE :

LA RACINE CARRÉE DE L'ÉTÉ est une très belle lecture, un roman vraiment émouvant qui nous permet de totalement changer d'air. Je me suis énormément attaché à Gottie et me suis également très souvent retrouvé en elle et en son hypersensibilité. Elle ressent tout puissance mille et nous permet par la même occasion, à nous lecteurs, d'explorer intensément une foultitude d'émotions différentes. Harriet Reuter Hapgood nous offre ici, sur fond de mathématiques et de trous noirs, une jolie leçon d'espoir. Un récit sur comment tourner la page après avoir connu un chagrin si puissant qu'il vous a anéanti qui m'a pris aux tripes.

Tout d'abord, Gottie, notre héroïne, est vraiment une jeune femme que j'ai immédiatement appréciée. Elle sait trouver les mots justes et parfaits pour décrire tout ce qui lui traverse le c½ur et la tête et c'est une qualité que j'ai énormément aimé chez elle. Elle aime savoir quelle direction elle va prendre et comment les choses vont tourner. Elle est réfléchie, mûre et parfaitement capable d'avancer toute seule. Néanmoins, lorsque d'étranges absences comment à se manifester et au cours desquelles elle perd toute notion du temps, on découvre une adolescente déchirée, morcelée et abattue. Cette dualité en elle m'a vraiment bouleversé. J'ai été très ému par certaines de ses réflexions. Gottie sait prendre du recul lorsque cela est nécessaire mais elle absorbe également tous les sentiments du monde. On la sent à fleur de peau, prête à imploser ou exploser émotionnellement et cela la rend à la fois fragile et fascinante. Gottie se cherche et fait tout afin d'éviter de se noyer dans le torrent de mélancolie qui se déploie en elle. Elle se raccroche à ses espoirs perdus, ses amours qu'elle pensait éternelles et, surtout, aux mathématiques et aux sciences.

En effet, LA RACINE CARRÉE DE L'ÉTÉ est peuplé de références scientifiques au sujet de l'espace et de la matière qui m'ont absolument époustouflé. Je suis un grand amateur de découvertes dans ce domaine-là et ce roman a complètement comblé mes attentes à ce niveau. L'auteur sait précisément de quoi elle parle et ses épisodes mathématiques ou au sujet de l'univers s'imbriquent parfaitement au sein de son récit. Afin de ne pas perdre la tête, Gottie va tout faire pour s'ancrer dans le réel et la stabilité et toutes ses recherches et calculs vont l'aider à avancer. J'ai vraiment adoré ce concept qui apporte à la fois une touche de fraîcheur au roman mais qui le rend également unique et vraiment intrigant.

De plus, LA RACINE CARRÉE DE L'ÉTÉ, c'est de la mélancolie et de la nostalgie à l'état pur. C'est le point qui m'a le plus marqué et renversé, je crois. En effet, Gottie doit surmonter de lourdes épreuves et son chagrin est omniprésent et pesant. Ce livre nous permet vraiment de traverser, avec elle, une sorte d'océan de tristesse qui nous paraît infini lorsqu'on entame les premiers chapitres. Je me suis très facilement identifié à elle grâce à cette émotion particulièrement forte qui l'obsède et l'oppresse. La vie semble avancer mais Gottie fait du surplace. Elle refuse énormément de choses et peine à accepter d'autres. Elle doit passer d'un ancien chapitre à un nouveau et cette transition est extrêmement difficile. Gottie se perd, échoue, se noie, souhaite disparaître puis reprend espoir sous nos yeux et c'est un spectacle qui m'a coupé le souffle. LA RACINE CARRÉE DE L'ÉTÉ est vraiment une magnifique leçon de vie qui veut nous faire comprendre que, même que l'univers semble s'être effondré, il faut continuer d'espérer car il finira par se remettre à l'endroit. Toute la métaphore filée qui associe deuil, chagrin, déni et trous noirs est vraiment impressionnante et extrêmement bien trouvée et menée. J'ai été épaté par le travail d'Harriet Reuter Hapgood, honnêtement.

En résumé, LA RACINE CARRÉE DE L'ÉTÉ est une belle lecture qui nous permet de faire les montagnes russes émotionnelle en liant science et sentiments. À l'instar de Gottie avec son univers, nous nous approprions chacune de ses émotions et c'est tout simplement saisissant. J'ai vraiment adoré voyager à ses côtés. Elle est hyper sensible, courageuse, déterminée et pleine de fantômes et cela m'a vraiment serré le c½ur. Harriet Reuter Hapgood nous offre ici un récit qui apparaît comme une lumière au bout du tunnel de la tristesse et qui démontre bien que s'en sortir n'est pas une mince affaire. Rien n'est oublié ou enjolivé et c'est ce qui m'a particulièrement plu. Un roman poignant que je vous recommande chaudement.

_____________________________________________________________________

❧ A SAVOIR :

LA RACINE CARRÉE DE L'ÉTÉ ne possède pas de suite.

Un grand merci à Marie et aux éditions PKJ
pour ce partenariat ! ♥

LA RACINE CARRÉE DE L'ÉTÉ

Tags : LA RACINE CARRÉE DE L'ÉTÉ - THE SQUARE ROOT OF SUMMER - HARRIET REUTER HAPGOOD - PKJ

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.198.142.121) if someone makes a complaint.

Comments :

  • BO-o-M

    26/07/2016

    Il a l'air sympa à découvrir tiens :)

Report abuse